David Markosy aka DayZon: Vivre de ma passion, la danse.

David Markosy aka DayZon: Vivre de ma passion, la danse.

“Dans quelques années je me vois accomplir mes rêves et atteindre mon but fixé, il n’est pas interdit de rêver grand”

alien1Avec ma petite armée de collègues Alien on s’est permis de poser notre vaisseau mère sur Terre, enfin dans votre atmosphère, qui au passage est de couleur jaune marron sûrement causée par le rejet de carbone dans l’air… Je ne sais pas ce qui nous retient de transformer l’espèce humaine en cendre quand je vois ce qu’elle fait subir à cette pauvre planète bleue… Très certainement grâce à des personnes comme celui que j’ai rencontré sur les ondes WiFi par son compte Instagram et Twitter, car en découvrant des êtres humains comme lui, je me dis que cette race est vraiment exceptionnelle et peut faire des choses magnifiques… Bref on est rentré en contact radio avec David Markosy. En voici sa présentation.

 

Comment te nommes tu ?
Alors, moi c’est David Markosy, je suis né le 22 juin 1996 à Abidjan d’une mère Ivoirienne et d’un père Français d’origine Hongroise, c’est ce qui explique l’origine de mon nom de famille, selon la plupart des gens, assez particulier aha. Donc j’ai 18 ans et en ce moment j’habite seul sur Toulouse. DayZon (ça se prononce Dayzohne) est mon surnom, j’ai dû l’utiliser quelquefois pour des représentations et des scènes, mais je dirais tout de même que ce sont plutôt mes potes qui m’appellent comme ça, car personnellement je ne l’utilise que très rarement, en ce qui concerne la danse je préfère que l’on se rappelle plutôt de mon prénom et nom que de mon surnom aha. En parallèle de la danse je suis des études à l’université en 1ère année de licence de Langues Étrangères Appliquées.

david1

Parle-nous de ta passion, comment as tu découvert cette passion pour la danse ?

Maintenant ça va faire, 2 ans et demi que la danse est ma passion et même je dirais plus qu’une passion, pourtant à la base je n’étais vraiment pas destiné à ça. En fait j’ai toujours aimé la regarder, mais jamais je n’ai pas vraiment osé la pratiquer et osé me montrer, car je n’avais pas confiance en moi. Et puis un jour lors de vacances d’été, j’avais 13 ans, j’étais loin de ma ville de l’époque et j’ai entendu cette musique de Chris Brown – “ Forever ” et je ne sais pas comment ça s’est fait, je ne sais pas si vous connaissez cette sensation lorsque vous ne contrôlez plus rien, quand la musique prend le dessus et vous guide, moi ça m’a fait ça pour la toute première fois, ben j’avais grave kiffé !
C’est trois ans plus tard, à l’âge de 16 ans, en classe de première, ma journée de cours terminée, je me rends à la MJC de ma ville, je prends une salle de libre, je mets de la musique et là cette même musique qui m’avait fait danser trois ans plutôt me refait danser seul, je vois que je kiffe toujours ça, que ça me permet de me lâcher, du coup je revenais de plus en plus souvent après les cours, à cette période on voyait clairement que je devenais vraiment passionné par ce que je faisais et que je progressais assez vite.

david2

Le moins que l’on puisse dire c’est que mon processus de déclic a été long, mais j’ai su rattraper le temps perdu jusqu’à maintenant, par un travail acharné et dur, seul, chaque après-midi, soir, week-end, j’ai su m’entraîner assez méthodiquement et très efficacement, je ne sais toujours pas comment, car je n’ai jamais pris de cours pendant ces deux ans. Mais je me rappelle que mes objectifs à ce moment-là était de devenir meilleur que d’autres danseurs que je trouvais plus fort que moi et donc de les surpasser les uns après les autres. Par contre, je regardais énormément de vidéos et ce qu’on remarquait c’est que j’étais un grand grand fan de Brian Puspos.
Mais depuis l’an dernier, mon style de danse à vraiment beaucoup évolué (et ma mentalité aussi lol).

Sur ton profil Twitter, tu es également chorégraphe ?

Oui, effectivement, j’ai commencé à chorégraphier presque en même temps que j’ai commencé à danser, ça c’est dû à l’effet Youtube, voir tous ces danseurs faire des chorégraphies ça m’a donné envie de me lancer moi aussi, même si à mes débuts je m’inspirais beaucoup de leur style (Lyrical Hip-Hop) ce qu’il ne faut pas faire, plutôt que de me mettre à créer le mien.
C’est pour cela que j’ai commencé à poster des vidéos sur Youtube, malgré une pause de presque un an pile jusqu’à ma dernière création que je viens de poster très récemment.

Je m’étais arrêté de poster des vidéos pour me consacrer au crew que j’avais fondé avec un ami, qui était composé d’une dizaine de danseurs, qui a duré 5 mois, mais qui n’a malheureusement pas tenu.
Maintenant je danse solo, ou en duo avec un très bon danseur et ami à moi qui était dans le groupe (dédicace à mon bro Fabien “Fayne” Maitrel). Sinon pour faire mes vidéos j’ai de bons danseurs qui sont aussi mes amis, du coup, si chacun à besoin de chacun pour un projet quelconque, on se rend la pareille.

Prends-tu des cours de danse ? Comment sont répartis tes entraînements ?

Non je ne prends pas de cours de danse régulièrement, juste de temps en temps je participe à des Workshops, la grosse partie de mon temps je m’entraîne seul ou avec mes potes (Shoutout to Antho, Kyini, Fayne, etc.), soit dans la rue soit dans des salles. En semaine de cours, je m’entraîne tous les après-midi à partir du mercredi de 14h à 18h-19h, et lorsque qu’il y a pas cours, c’est “pas de vacances pour la danse”, en gros, training presque tous les jours, avec des horaires qui varient, selon la fatigue et mon état.

T’es-tu déjà produit sur une scène devant un public?

Oui, je me suis déjà produit sur scène, je dirais une quinzaine de fois et mon plus gros public avoisiné les 2000 spectateurs, j’espère faire beaucoup plus à l’avenir quand même, j’ai encore du temps pour ça, mais je ne veux pas trop tarder, d’ailleurs c’est vraiment bien d’être sur scène, de produire et partager en direct ses propres créations, voir les réactions du public, jouer avec le public etc. C’est vraiment cool.

Quelle est ta plus grosse fierté par rapport à ce que tu fais ?

Ma plus grosse fierté c’est le fait d’avoir été engagé dans le plus gros “Dance Network” de Youtube qui se nomme DanceOn Network en janvier 2014, à l’époque quand j’ai été engagé, c’était un parcours du combattant pour un français d’être pris, d’ailleurs d’après la Web-Manager de ce network, je n’étais que le troisième français (derrière les Twins et Yannis Marshall). À ce moment je n’avais que 17 ans encore et pour moi être dans le même Network (celui-ci se situant à Los Angeles) que tous ces chorégraphes américains qui m’ont inspiré et m’ont permis d’évoluer, ça me rendait fou, surtout que je m’y attendais pas, j’avais déposé ma candidature par mail, envoyé des vidéos, ils avaient fait une analyse de ma chaîne Youtube, comparé avec d’autres, regardé si je méritais vraiment ma place, j’en revenais toujours pas ! Aujourd’hui je suis toujours dedans, pour mon bonheur je dirais.

Quel est ton rêve ?

Le rêve de ma vie c’est de pouvoir voyager pour partager mes chorégraphies et également pouvoir chorégraphier et/ou danser pour des chanteurs/chanteuses assez reconnus sur de grandes scènes. J’aimerais également aller à Los Angeles, déjà rien que pour rencontrer mes patrons en personne et bien sur suivre le maximum de cours possible, pour évoluer encore plus et pour voir comment est la vie d’un danseur là bas.

Tu me sembles être quelqu’un d’ambitieux, quels sont tes projets ?

J’ai pas mal de projets en cours et des idées pour l’année, que ce soit des chorégraphies en vidéo, donner des cours, workshop (notamment un très bientôt organisé par HHD Events, il y aura Anthony Lee en Hip-Hop et A Ni Mal en dancehall), je dois également faire des castings et passer des auditions. Et puis je vais tout faire pour que d’ici la fin de l’année mon travail soit encore plus vu et suivi, donc toujours des entraînements, pour continuer à progresser.

david3

Mon but ultime est de vivre de ma passion, même si je sais que la route est semée d’embûches mais ce n’est pas mon problème, je donne tout pour que dans quelques années je me vois accomplir mes rêves et atteindre mon but fixé, il n’est pas interdit de rêver grand.

Qu’est ce qui te pousse à réussir, qui te motive à aller jusqu’au bout pour atteindre ton but ?

Ce qui me pousse à réussir, c’est de me dire que tout ce que j’ai fait jusqu’à maintenant je le dois à moi seul et mon travail acharné, ma grande détermination, mon ambition toujours plus énorme, ma motivation évidente et également au support de ma famille. Je ne veux pas et je ne peux pas m’arrêter là, je sais ce que je veux et je sais que je l’aurai. Tout ce que j’aurais fait pour arriver à mes fins sera mérité, je m’entraîne dur pour ce jour-là. J’ai également envie de prouver que ce n’est pas parce que j’ai commencé la danse tard sans suivre de cours depuis que j’ai 6 ans, que je n’ai pas les capacités pour réussir, ne faut-il pas plutôt se fier au résultat plutôt qu’au nombre d’années de pratique ?

As-tu des personnes qui t’inspirent ?

Alors, il y a une personne qui m’inspire vraiment beaucoup dans le monde de la danse, c’est Willdabeast, de par son parcours, sa réussite, ce qu’il a réussi à construire en très peu de temps, sa façon de penser, tout est inspirant, ça me pousse encore plus.

Quelle est ta phrase de motivation ?

Je n’ai pas vraiment de phrase, car c’est dans ma personnalité d’être motivé, mais je dirais que je fonctionne sur le principe du “Si je veux, je peux” et que j’ai toujours l’envie d’évoluer et de me surpasser de jour en jour. Si on veut vraiment et qu’on se donne tous les moyens pour y arriver, on arrive toujours à ses fins.

Quels conseils donnerais-tu à un jeune qui débute ?

Je lui dirais d’être lui-même de ne pas essayer de copier qui que ce soit même si je sais qu’au début c’est difficile de se créer son propre univers, qu’il prenne des cours, qu’il ne perde pas son temps et qu’il sache le gérer, qu’il s’entraîne dur et également de se faire des contacts, car dans la danse ce n’est pas que le talent qui compte.

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

Je dirais que vous pourriez me souhaiter une bonne réussite dans mes projets et avoir une bonne santé pour continuer à m’entraîner dur et à exercer ma passion.

 

N’hésitez pas à suivre David Markosy sur ses résals socials!

 

 

Pour recevoir plus de NEWS, restez connectés en vous abonnant à la newsletter.

Related posts

Allan, 11 ans veut vivre de la danse et danser pour les stars!

Allan, 11 ans veut vivre de la danse et danser pour les stars!

"Je veux vivre de ma passion, que la danse devienne mon métier." Étant jeune, on a tous eu des rêves comme par exemple devenir footballeur professionnel pour gagner une coupe du monde ou astronaute pour explorer et découvrir l'espace infini... Parmi ces multitudes de rêves possibles et...

BBOY KIM DU KREMLIN BICETRE, NOUS RACONTE SA PASSION

BBOY KIM DU KREMLIN BICETRE, NOUS RACONTE SA PASSION

Nous avons rencontré Kim-Van NGO, un passionné de danse hip hop plus précisément le breakdance... Comme toutes les personnes que nous avons croisé, ce jeune talent a des rêves et nous en parle. Définition du Breakdance: Style de danse développé à New York dans les années 1970, caractérisé par...

<!--:fr-->B-Boy Younes: « Mon rêve est de partager mes connaissances et les valeurs du hip-hop all around the world »<!--:-->

B-Boy Younes: "Mon rêve est de partager mes connaissances et les valeurs du hip-hop all around the world"

"Je veux partager aux jeunes l'envie d'aller plus loin et de se dépasser, leur montrer que tout est possible avec de la volonté" Présentation Je m'appelle Younes ou B-Boy Younes, je suis né le 7 Mars 1986, et je suis originaire de Namur en Belgique. J'ai fait mes études en infographie...

Laisser un commentaire