<!--:fr-->Andre Romelle Young dit Dr. DRE<!--:-->

Andre Romelle Young dit Dr. DRE


« Les haineux émettront votre défaite, mais chuchoteront votre succès »

Milliardaire, voici le nouvel adjectif qu’on peut rajouter à la longue liste descriptive de sa biographie après producteur, rappeur, compositeur, acteur, arrangeur musical et entrepreneur… hé oui! Cet homme d’affaire est devenu très riche après le rachat de sa très célèbre marque de casque Beats par la très célèbre firme à la pomme croquée, Apple. Mais pour en arriver là où il en est aujourd’hui Andre a su retrousser ses manches et bosser très dur sans jamais abandonner, voici une petite biographie.

18 février 1965, Compton en Californie, Andre Young arrive au monde d’une mère d’origine Haïtienne et d’un père afro-américain, il est le grand frère (demi-frère) d’un certain Warren G. À 17 ans, sa mère lui offre une platine de DJ, c’est à ce moment que le destin met au monde la légende Dr. Dre et au passage le rap gangsta. Années 80, Dr. Dre commence la musique en se produisant dans des discothèques de Los Angeles, dans son CV à première expérience on pourra lire DJ de World Klass Wreckin Crew un groupe de funk dans le club The Eve AfterDark où il rencontra Antoine Carraby (aka Dj Yella). 1986, l’un des tous premiers groupes de gangsta rap voit le jour: Eric Wright (Eazy-E), un rappeur dealer monte son propre label: Ruthless Records, il invita Dr. Dre, Dj Yella, Ice Cube et Michel’le à signer pour lui, les N.W.A voient le jour. Les Niggers With Attitudes sortent Straight Outta Compton un album qui fit couler de l’encre par ses titres chocs qui traitent de choses anti-flic (Fuck Tha Police), de filles faciles, de racisme ou de drogue. Straight Outta Compton se vend à plus de 2 millions d’exemplaires, malgré le boycott des radios, le rap gangsta devient de plus en plus populaire.

En 1991, Dr. Dre monte son propre label en s’associant avec le sulfureux Suge Knight, Death Row Records voit le jour. Dr Dre sort son premier album en 1992: The Chronic où pour la première fois Snoop Dogg fait apparition, l’album se vend partout et devient disque de platine à plusieurs reprises. En 1993, Dre se penche sur l’album de son poulain Snoop Dogg, doggystyle est encore un succès et se place numéro au Billboard 200. Par la suite pendant que Dre travaille sur son second album The Chronic 2, Suge Knight demande à son associé de tout stopper pour s’occuper de l’album de 2Pac, c’est à ce moment que le très mythique California Love voit le jour, un titre qui n’était pas de 2Pac, mais du génial producteur Dr. Dre.
Suite aux nombreux conflits qui opposent la côte ouest à la côte est et du comportement de Suge Knight, Dre décide de quitter Death Row pour créer son propre label avec son futur associé sur le projet des très célèbres casques Beats, Jimmy Iovine, le label Aftermath Entertainment arrive et commence à produire le premier album: Dr. Dre presents… The Aftermath. Fort de son disque d’or, Dre n’est pas satisfait, car ses fans pensent qu’il s’est éloigné du gangsta rap.
C’est en 1997 que Dre connut un des plus grands succès de sa carrière, grâce à un rappeur blanc de Détroit qui se fit connaître dans des battles. C’est Jimmy Iovine qui écouta un premier enregistrement de ce jeune rappeur nommé Eminem.
Dr. Dre devient le mentor et producteur du rappeur de Détroit, en 1999, les 2 acolytes sortent The Slim Shady LP. Inutile de vous dire que le succès était encore une fois au rendez-vous, le magazine américain Billboard affirme que l’album est une grande avancée dans le monde du rap, et est certifié quatre fois disques de platine. The Slim Shady LP s’est écoulé à plus de dix millions d’exemplaires dans le monde.
En fin d’année 1999, Dr. Dre sort sont deuxième album: 2001. L’album a débuté à la deuxième place du Billboard 200 avec 550 000 unités vendues en une semaine. Il est considéré comme un des albums référence de l’histoire du rap et il est jusqu’à ce jour considéré comme l’un des albums les plus influents de l’histoire du rap.
En 1999-2000, Dre et Eminem planche sur l’enregistrement du Troisième album de Eminem: The Marshall Mathers LP, à ce jour vendu à 27 millions d’exemplaires dans le monde. L’album est aussi devenu disque de diamant aux États-Unis avec dix millions d’albums écoulés.
En 2001, il fait encore parti des tête de liste, il est classé deuxième artiste ayant engrangé le plus de revenus sur l’année derrière le groupe U2.
En 2003, après avoir produit plusieurs albums pour des artistes comme Busta Rhymes, Eve, Gwen Stefani, Xzibit… Dr. Dre rencontre un nouveau talent originaire de New York: 50 cent. Avec Eminem, ils produisent son album Get rich or die Tryin’. Résultat: 860 000 ventes dès les cinq premiers jours et 12 millions sur l’année 2003.

En 2004 Dre laisse entendre qu’il est sur le projet de son dernier album personnel: Detox. En 2010 et 2011, Kush et I need a doctor sortent mais fin novembre 2011, Dr Dre annonce dans une vidéo qu’il laisse tomber Detox pour une durée indéterminée. En effet, il préfère se consacrer à sa famille et aux artistes de son label, Slim the Mobster et Kendrick Lamar. Pendant que les fans attentent un album qui n’arrivera jamais, Dr Dre est sur un autre projet, toujours dans le secteur de la musique puisqu’il lance sa marque de casque audio: Beats Electronics. Cette entreprise créée avec Jimmy Iovine montre que Dr. Dre n’est pas qu’un simple rappeur, compositeur, producteur, il est également entrepreneur. En 2014, sa fortune est estimée à 780 millions de dollars. Ce qui fait de lui le rappeur le plus riche au monde. Suite au rachat de la société Beats Electronics par Apple pour plusieurs milliards de dollars, Dr. Dre devient le premier rappeur milliardaire.


Aujourd’hui son projet est un film du nom du deuxième album Straight Outta Compton, le biopic reviendra sur l’épopée sulfureuse du groupe NWA de 1986 à 1991 à travers le destin de Dr. Dre, MC Ren et Eazy-E, mort du sida en 1995. Ice Cube, coproducteur du film est toujours à la recherche d’un réalisateur capable de retranscrire l’esprit contestataire du groupe qui signa l’avènement du rap West Coast.
La musique est toute sa vie, sa passion, Dr. Dre est l’exemple type de la réussite. Des quartiers de Compton aux studios de Hollywood, la rappeur producteur a rencontré beaucoup d’embuches mais n’a jamais abandonné son désir de vivre de sa passion. « Les haineux émettront votre défaite, mais chuchoteront votre succès » Dr. Dre.

Je veux recevoir plus d'articles de motivation!

Related posts

MOTIVATION: Je veux le corps de HULK pour 2016!

MOTIVATION: Je veux le corps de HULK pour 2016!

Bientôt la fin de 2015 et donc une nouvelle année qui commence, qui dit nouvelle année dit souvent nouvelles résolutions, et dans ces résolutions j'entends souvent des phrases comme "je me mets au sport" ou "Je veux le corps de Hulk"... Si pour 2015 vous avez foiré cet objectif de bogosse ( même...

Allan, 11 ans veut vivre de la danse et danser pour les stars!

Allan, 11 ans veut vivre de la danse et danser pour les stars!

"Je veux vivre de ma passion, que la danse devienne mon métier." Étant jeune, on a tous eu des rêves comme par exemple devenir footballeur professionnel pour gagner une coupe du monde ou astronaute pour explorer et découvrir l'espace infini... Parmi ces multitudes de rêves possibles et...

Motivation: Ces publicités motivantes…

Motivation: Ces publicités motivantes...

Un jour pendant une petite séance d'interview avec un jeune humain: "Man, tu demandes à tout le monde quel est le rêve de chacun, mais toi man c'est quoi ton putain de rêve de ouf?" Moi, extra terrestre que je suis (pour ceux qui ne me connaissent pas encore...), j'ai répondu: "Putain man...

Laisser un commentaire