<!--:fr-->Alicia Fougeray: « Faire de ma vie, un freestyle! »<!--:-->

Alicia Fougeray: « Faire de ma vie, un freestyle! »


Alicia Fougeray: « Je veux faire de ma vie un freestyle ».

Mêlant danse, acrobatie et gymnastique, le foot freestyle attire de plus en plus d’adeptes, en France cette discipline a été rendu populaire par les anciens champions du monde Arnaud Garnier et Gautier Fayolle, il n’est donc pas étonnant de rencontrer de plus en plus de freestylers qui se produisent un peu partout, et de plus en plus de filles freestylers, comme Alice ancienne footballeuse de l’OGC Nice, a qui il a suffit qu’un mauvais tacle vienne briser ses rêves de carrière professionnelle…

Présentation

Je m’appelle Alicia Fougeray, mon nom d’artiste est Alice, je suis née le 21 janvier 94 à Paris, j’ai donc 20 ans, je gagne ma vie uniquement avec ma passion qui est le foot freestyle et il faut s’accrocher!

Le football: du rêve au cauchemar…

J’ai toujours aimé le ballon rond, j’ai la passion du football dans le sang. Mon grand-père m’a donné le goût du foot, à l’âge de 12 ans des joueuses de l’OGC Nice me remarquent et me proposent d’intégrer l’équipe, je me suis donc inscrite, j’étais vraiment très attirée par le côté technique et spectaculaire de ce sport. Puis en 2010 mes rêves d’évoluer en professionnel s’envolent à cause d’un mauvais tacle, mes débuts de carrière prometteuse se transforment en cauchemar quand on m’avait dit que le foot c’était terminé pour moi. C’était un mauvais moment à vivre, je déprimais de jour en jour, je ne me voyais vraiment pas vivre sans le football et faire autre chose à la place.

… du cauchemar au rêve: le foot freestyle

Mes rêves avaient disparu mais ma passion restait intacte, j’adore dribbler, au collège je mettais déjà pas mal de garçons en difficulté, c’est en regardant des vidéos sur YouTube de joueurs professionnels faisant du freestyle que le déclic s’est installé en moi, quand j’ai vu ces vidéos, j’ai tout de suite été attirée par le côté 100% technique qui est mis en valeur, le freestyle ce n’est uniquement que de la technique! Le fait de pouvoir faire tout ce qu’on veut avec un ballon est vraiment énorme, j’ai donc décidé de m’y mettre, j’ai pris ma balle et j’ai commencé à apprendre par moi même, et aujourd’hui ma passion s’est transformée en métier. Je suis souvent appelée pour des shows, un peu partout en France et parfois à l’étranger pour des manifestations, anniversaires, mariages, séminaires etc… Mes revenus actuels dépendent du freestyle.

Des projets et un rêve.

Ces derniers temps j’ai passé la vitesse supérieure concernant mes entraînements. Je me suis inscrite dans une salle de fitness, malheureusement je suis la seule à pratiquer cette discipline à Nice dans le quartier du Parc-Impérial donc je m’entraîne seule, en autodidacte. Environ 4 fois par semaine à hauteur de 3 heures par jour consacrées au cardio, renforcement musculaire et perfectionnement de mon freestyle. J’ai la chance de pouvoir m’entraîner dans de bonnes conditions grâce à la gentillesse de XTRAINING (Vence) qui me laisse accéder à leur salle de cours. À long terme, j’aimerais me consacrer au coaching car je pense que ma santé ne me permettra plus de pratiquer le freestyle. Je voudrai donc mettre en place une école ou une association et initier des jeunes passionnés. Mon rêve est d’être au sommet de ma discipline autrement dit être championne du monde, vivre confortablement de cette passion via des shows et des publicités en France et à l’étranger en voyageant. Bref, faire de ma vie un freestyle!

Une revanche sur ma blessure.

J’ai failli ne pas en arriver là où j’en suis aujourd’hui à cause de cette blessure, j’ai pas mal déprimé, j’avais pris ce moment difficile de ma vie comme une fatalité, mais grâce à ce sport et au freestyle, je me suis découvert un style de vie, à partir de ce jour là je me répète sans arrêt ma phrase qui me motive, ma devise: « Never give up » qui est également tatoué sur mon poignet et qui signifie qu’il ne faut jamais abandonner. Si une personne me dit que je ne réussirai jamais, je lui dirai merci! Ce sera une occasion pour moi de lui prouver le contraire.
Grâce à ma détermination j’ai pu remporter la seconde place lors de la dernière grande compétition qui date de l’année dernière à Tokyo. J’ai donc remporté le titre de vice championne du monde et je ne compte pas en rester là, la prochaine sera au Brésil où je vais essayer de défendre ma place et de faire encore mieux.

Que peut-on te souhaiter pour la suite?

Souhaitez moi simplement de toujours pouvoir m’épanouir dans cette passion car elle est responsable de ce sourire sur mon visage. Vous pouvez me rencontrer sur Vence, à ma salle d’entraînement ou bien sur Nice parfois pour des spectacles de rue.

Related posts

<!--:fr-->Parkour: Adrien Andreas présente sa passion<!--:-->

Parkour: Adrien Andreas présente sa passion

"Mon rêve vraiment, serait de travailler dans un cirque ou être acteur cascadeur! Ça, ouais ça serait kiffant!" Pour les non connaisseurs, le Parkour ou le Free run, est un sport ou une activité physique qui consiste à se déplacer d'un point A à un point B en passant par des endroits les plus...

<!--:fr-->TALENT DE BOBIGNY: « MOWGLI » LE FREESTYLER<!--:-->

TALENT DE BOBIGNY: "MOWGLI" LE FREESTYLER

Le 104 à Aubervilliers, pour ceux qui ne connaissent pas le lieu, cet établissement était anciennement une pompe funèbre, depuis 2008 date de son ouverture au public et après sa rénovation, cet endroit est devenu un espace dédié à l'art et à la culture, il compte à nos jours parmis les lieux...

Laisser un commentaire